Rénovation : prendre les bonnes dispositions pour la mise en place de nouveaux volets

Quand on est propriétaire, il arrive naturellement que l’on ait de multiples projets de rénovation afin de mieux vivre dans son habitat, pour le préserver ou pour lui conférer un look plus contemporain, mais lorsque l’on s’attelle à effectuer les travaux, il est judicieux de les réaliser en ayant pris toutes les informations utiles. Parmi l’une des modifications que réalisent de nombreux propriétaires de maisons, il y a le changement de volets anciens pour l’installation de volets roulants, car ils sont plus faciles d’entretien, permettent de mieux gérer la luminosité à l’intérieur de la maison et peuvent s’ouvrir ou se fermer en utilisant la domotique.

Préparer la maison avant l’installation des futurs volets

Tout d’abord, il va falloir dégonder les anciens volets et les stocker dans un endroit à l’écart et ensuite il faudra supprimer tout ce qui servait à ces anciens volets en enlevant les arrêts en tête de bergère qui plaquaient les volets bois ou PVC contre la façade. Lorsque l’on doit enlever les arrêts de volets, cela ne se fait pas en un clin d’oeil puisque souvent ces derniers sont accrochés dans le béton donc pour être en mesure de supprimer tous ces arrêtoirs il sera obligatoire de découper ces éléments à la meuleuse le plus près possible de la façade pour un travail propre.

Précautions à prendre si les nouveaux volets sont présents avant d’avoir découpé les arrêts en tête de bergère

La meuleuse va être sollicitée lors de cette intervention par conséquent il est conseillé de choisir la machine qui va être apte à tronçonner facilement en évitant les surcharges et d’installer de préférence un disque diamant qui va facilement découper les arrêtoirs de volets. Pour ne pas abimer les nouveaux volets ou même la menuiserie déjà en place, l’instigateur devra protéger ces éléments en disposant des protections telles que des bâches épaisses ou le cas échéant des morceaux de moquettes qui empêcheront les éclats issus du tronçonnage de venir se loger dans les menuiseries, car si c’est le cas, on peut s’attendre à voir apparaître de la rouille qui sera difficilement neutralisable et porterait préjudice au bâtiment. Les travaux pourront s’achever en réalisant le rebouchage localisé au niveau des anciens arrêtoirs avec un enduit spécial rebouchage et par une ou deux couches de peinture de ravalement pour finir l »esthétique et l’étanchéité.

Laisser un commentaire