avion

Les pirates informatiques pourraient nuire au secteur aéronautique

La sûreté des vols est-elle assurée suite au cyberattaque paralysant le trafic aérien à Varsovie dimanche ?

La cyberattaque contre la compagnie polonaise LOT paralysant 1400 voyageurs pendant 5 heures est préoccupante pour la sécurité aérienne. Selon le directeur stratégie de Trend Micro, Loïc Guezo, elle a ciblé le système informatique nécessaire à l’établissement des plans de vol, un dispositif indispensable au décollage.

Des vols annulés

10 vols ont été annulés, intérieurs et internationaux confondus, et une douzaine a été retardé. Le transport aérien est ciblé surtout depuis la conférence hacker aux États-Unis. Il existe désormais plusieurs moyens à disposition des hackers pour pirater le système informatique d’un avion, explique Loïc Guezo. C’est l’une attaque des plus importantes attaques de ce genre, après Conflicker (2009), un ver informatique qui a corrompu le réseau de l’armée française, immobilisant plusieurs avions.

Causes diverses

Les causes de ces attaques peuvent être variées (demande de rançon, diversion, concurrence…), mais pour l’attaque de LOT, on n’a pas encore déterminé la vraie raison. Il faut considérer les erreurs inopinées du personnel informatique ou les problèmes d’alimentation, de disque dur ou d’antivirus, selon le DG de Kaspersky Lab France.

Des inquiétudes

L’aéroport Chopin (Varsovie) ne possède pas les mêmes infrastructures que les autres grands aéroports européens, ce qui crée davantage d’inquiétudes. Les experts invitent à la prudence, car il pourrait s’agir d’un test visant à cibler des aéroports de plus grande taille.

Avis professionnels divergents

L’avis des experts diverge concernant cette attaque. Certains annoncent que les pirates pourraient très bien commander à distance les appareils pour reproduire un attentat comme celui du 11 septembre 2011. D’autres avancent par contre qu’il est impossible de recourir à une telle chose vu que la prise de contrôle d’un avion n’est pas aussi simple qu’on le croit

Des dispositifs dépassés

Laurent Pétroque de F5 Networks signale qu’il faut envisager le fait que l’ensemble des systèmes de l’avion peut être piraté, du dispositif de planification de vol à celui qui gère l’appareil. Loïc Guezo ajoute qu’il faut corriger ce système dépassé, dépourvu de sureté, d’authentification et de codage qui est facilement accessible par tous.

Laisser un commentaire