berlin

Immobilier : Qu’est-ce qui justifie un prix aussi bas en Allemagne ?

En 10 ans, on n’a remarqué que 10% de hausse en Allemagne contre 100% en France et en Angleterre.

Des nombreuses zones d’emploi

Comment l’Allemagne a-t-elle procédé ? Contrairement à la France et à l’Angleterre, l’Allemagne possède 7 grandes métropoles d’emploi où vivent plus d’un million d’habitants, permettant une bonne répartition des logements. Ensuite, la culture locative prédominante engendre une baisse des prix d’achat. Dans ce pays, ce sont seulement 50% des habitants qui sont propriétaires. Dans certaines villes, on estime même que les locataires sont plus nombreux : 84% à Berlin, 67% à Stuttgart, etc. En Allemagne, un locataire bon payeur ne peut être congédié sauf pour les besoins personnels du propriétaire.

Un tarif locatif plus abordable qu’en France

Actuellement, les loyers sont tempérés, allant jusqu’à 8.33 euros le m² dans les grandes villes. Lesquels sont faibles comparés à Paris qui est de 24.8 euros ou à Lyon qui est de 12.8 euros le mètre carré.

Cette gestion des prix de location date de l’après-guerre où l’Allemagne s’est appropriée du marché immobilier de l’ouest et de l’est. Outre ce grand équilibre immobilier, la mentalité locataire a également contribué à ce faible prix des loyers ainsi qu’une politique ignorante de l’accession à la propriété.

Un nouveau tremblement tarifaire

Pour l’avenir, la faible mobilité des Allemands va encore limiter l’augmentation des prix. Aussi, les terres ne manquent pas dans le pays, où chacun peut facilement construire. Cependant, une augmentation de 10% est constatée en seulement 3 ans tant à l’achat qu’à la location dans les grandes villes.

Mais puisqu’il n’existe que peu de logements disponibles, le marché immobilier sur les grandes villes est relativement tendu. D’après l’étude du CBRE, les 7 grandes métropoles allemandes ont manqué de 200 000 nouveaux logements de 2004 à 2013 afin de combler les besoins des habitants.

Une location structurée

À cause du manque d’offre qui a causé une augmentation des loyers, le gouvernement allemand a décidé d’encadrer l’augmentation des loyers en relocation sur Berlin et Hambourg. En tout, le loyer pour la relocation ne peut dépasser 10% du loyer moyen selon le bien et son emplacement. Ce soutien aux locataires montre bien la volonté du gouvernement à limiter tout débordement immobilier qui risquerait de défavoriser son économie.

 

Laisser un commentaire