Grèce : La transparence s’obtient par la réforme de l’audiovisuel privé

Le Parlement grec a choisi samedi dernier de réformer l’audiovisuel privé afin d’avoir une meilleure transparence au niveau de ce secteur. Cela fait en effet 25 ans que les chaines de télé et les radios privées utilisaient des licences provisoires.

La nouvelle loi implique une mise aux enchères des licences de 10 ans octroyées aux télévisions et radios privées qui émettent dans le pays. Cela se passe dans le cadre de la promesse faite par le Premier ministre, assisté par le FMI et l’Union européenne. L’objectif est d’avoir plus de transparence dans ce milieu fortement dominé par les hommes d’affaires exerçant dans le transport maritime, la finance, le pétrole et les travaux publics.

Ces 25 dernières années, l’audiovisuel privé en Grèce s’était uniquement développé via des licences provisoires. Et les gouvernements qui se sont succédé n’ont jamais porté attention à ce sujet. Le pays est couvert par une dizaine de chaines de télé privées. La plupart d’entre elles ont d’énormes dettes envers les banques, la sécurité sociale et l’État.

Par ailleurs, les syndicats de journalistes protestent contre cette nouvelle réforme. Et quant à la télévision publique, elle a émis à nouveau au mois de juin, soit 2 ans après la fermeture exigée par l’ancien gouvernement.

Laisser un commentaire