facebook

Les posts des utilisateurs enrichissent le moteur de traductions de Facebook

Facebook s’attaque à l’amélioration de son traducteur automatique personnel. Et pour cela, le réseau social se sert spécialement des publications, aussi connues sous l’appellation de posts, qui sont partagées par ses utilisateurs. 4 chercheurs se sont ainsi penchés sur la manière de proposer de meilleures traductions sur le site grâce à vous.

Une étude pour affiner la qualité des traductions sur Facebook

Lorsqu’un ami partage un post dans une langue étrangère sur son mur Facebook, vous pouvez le lire dans votre propre langue grâce au petit outil de traduction proposé par le site. Il suffit de cliquer sur la mention « voir la traduction » affichée sous le post et le tour est joué. Et inversement, vos publications sont traduites par le site dans la langue de vos amis qui utilisent éventuellement une autre langue sur leur compte. Une fonctionnalité qui est alors en cours d’amélioration et ayant fait l’objet d’une étude menée par 4 chercheurs, provenant entre autres de l’Université Carnegie Mellon. Une étude utilisant les publications même des facebookiens, basée sur des méthodes heuristiques, et qui a pour finalité de consolider le corpus de référence de textes traduits en plusieurs langues du moteur de traduction. Ces dernières servent alors à déterminer les meilleures traductions possibles d’un post.

Des méthodes algorithmiques pour traduire les posts sur FB

L’affinement de la qualité de la traduction des publications sur FB est aussi basé sur des méthodes algorithmiques. En effet, selon les chercheurs chargés de cette amélioration, il est possible que plusieurs utilisateurs publient les mêmes commentaires à part du moment où ils partagent le même lien. Ainsi, ces méthodes en question permettent de deviner quels posts détiennent le même sens, bien qu’ils soient affichés dans des langues différentes et de se baser sur ces derniers pour les traductions.

Laisser un commentaire