Complémentaire santé : Une meilleure simplification est attendue

À quelques mois de l’application de la généralisation de la complémentaire pour tous les salariés, on est encore loin d’être prêt. Selon les experts, il s’agit d’une ‘course dans la bitume’ sans aucun GPS ni de relais satellites.

D’après le président de la ‘Mutualité Française’, il n’est pas du tout facile de connaître actuellement les conséquences de cette mesure au niveau des salariés. 71% des TPE et 85% des PME, ETI et GE avouent fournir une couverture santé pour leurs collaborateurs. Comme toujours, ce sont les entreprises à grande structure qui ont anticipé cette mesure.

Lorsqu’on entre dans les détails, on constate des disparités au niveau des contrats, car certains bénéficient d’aides fiscales tandis que d’autres n’en jouissent pas. Ce sont donc les jeunes se trouvant en situation précaire qui sont les premières victimes, tout comme les chômeurs et les personnes âgées. Représentant 3.5 milliards d’euros, les aides sociales et fiscales ne se concentrent que sur les contrats relatifs à l’activité professionnelle. Pour les retraités entre autres, la couverture santé peut même représenter 10% de leurs revenus.

Découvrez la liste des mutuelle senior pas cher 

Le président de la République a notamment promis une étude auprès de la couverture complémentaire prévue pour les retraités.

Il y a notamment 3 axes qu’il faut privilégier. D’abord, on doit passer par la simplification en arrêtant d’augmenter les dispositifs spécifiques sans aucune mise en perspective. Ensuite, il faut s’occuper des personnes qui ne souhaitent plus bénéficier d’une mutuelle. Et enfin, il faut cesser de réglementer à l’excès, l’État impose des objectifs et doit faire confiance à tous les acteurs.

En outre, le PLFSS prévoit de baisser la fiscalité concernant les contrats des retraités. Toutefois, cela se montre insuffisant, affirment les spécialistes. Ceux-ci insistent sur une meilleure proportionnalité de la baisse vis-à-vis de l’effort demandé.

Le président de la ‘Mutualité Française’ regrette qu’en mettant en place 2 autres dispositifs d’accès à la complémentaire, le gouvernement complique davantage cette mesure qui se doit d’être plus solidaire et plus simple.

Laisser un commentaire